< Miradouro da alma

11 novembro 2005



La douler, voilà le mystére, voilà la négligence des dieux, voilà le superflu qui nous réduit à n'être que pure conscience de la douleur.

Hector Bianciotti, in L'amour nést pas aimé

0 Comentários:

Enviar um comentário

<< Home